Article

Tudor, L’alternative voulue par Hans Wilsdorf

...Crée pour oser

Tudor et Rolex

Marque de montres à part entière aujourd’hui, Tudor a été déposée par la société « Veuve de Philippe Hüther » pour le fondateur de Rolex, Hans Wilsdorf en 1926, afin permettre aux nombreux amateurs de montres de bénéficier des avancées majeures de la marque Rolex, à un prix abordable…

« Depuis plusieurs années, j’ai étudié la possibilité de fabriquer une montre que nos concessionnaires puissent vendre à un prix plus bas que nos montres Rolex et qui soit digne de la même confiance traditionnelle. Je décidai donc de fonder une société à part, en vue de fabriquer et de vendre cette nouvelle montre. Cette société se nomme “Montres TUDOR S.A.” » — Hans Wilsdorf

Dans l’histoire du Monde, L'ère des Tudors marquera la fin de la guerre civile dite « guerre des Deux Roses » et couvre le règne d’une dynastie de cinq monarques qui ont contribué à faire de l'Angleterre une puissance européenne majeure. 

Dans l’histoire de l’Horlogerie, Tudor sera dans un premier temps connu pour commercialiser des montres d’origine Rolex à un prix plus bas et par la suite en 1957, pour servir de laboratoire de test en grandeur nature à sa  « grande soeur » Rolex. Dans un second temps Tudor est la première marque de montre à conjuguer sa gamme au féminin, et  Hans Wilsdorf conscient du rôle prépondérant de la femme dans la société moderne va infuser cette réalité à l'ADN  de sa marque. Une particularité qui permettra à Tudor de décliner nombre de ses modèles masculins dans la taille adéquate pour être portée par les femmes, une dualité habile qui se vérifie facilement quelque soit l'époque de fabrication considérée.

Tudor:Tweed or Taffetas

Commercialisant dans un premier temps des montres rectangulaires, tonneau ou à pans coupé, ces montres conçues tant pour les hommes que pour les femmes sont distribuées en parallèle à la marque Rolex sur des zones géographiques éloignées ou des nouveaux marchés comme par exemple en Australie où la commercialisation s’effectuera par l’intermédiaire de la Société « Veuve de Philippe Hüther »

En 1936, Hans Wilsdorf reprend la marque à son compte et la rose de la dynastie des Tudors apparait sur les cadrans de la marque.  La production pendant l’entre-deux guerres continue de s’appuyer sur les mêmes axes qu’à son origine.

Tudor publicite 1937


En 1954, TUDOR s’engage sur un nouveau chemin qui contribuera à renforcer sa notoriété et posera les bases de sa légende. la première montre de plongée de la marque, la TUDOR Oyster Prince Submariner référence 7922, voit le jour : Ce sera un succès immédiat, tant les fonds maris et le monde de la plongée sous-marine, dû à la formidable épopée de Jean Yves Cousteau et de son monde du silence représente à la fin des années cinquante, la nouvelle frontière,  le nouveau territoire à conquérir pour l’homme….. La Submariner allait conquérir le monde professionnel et militaire pour en devenir une des icônes les plus recherchés.

En 1957, La première montre réveil est produite par les Ateliers Rolex pour Tudor : l’Advisor, suivie par la première montre extra plate avec boitier étanche : l’Oysterthin, une montre qui s’appuie sur l’expérience de la firme après la commercialisation du modèle Rolex Precision 6424 et du grand succès constaté de l’engouement du public de l’époque pour un modèle « Tout-Terrain-Chic ».

En 1969, La Marque reste toujours très attachée à la gamme Rolex et après avoir représenté la fameuse rose des Tudors la marque modifie son logo pour prendre la forme d’un bouclier afin de symboliser la solidité. A cette occasion, la gamme Prince évolue et l’on voit apparaitre sur le modèle Oyster 7017/0, un guichet jour en haut du cadran en plus de la date à trois heures. Ce modèle sera un des plus diffusés de la gamme.

Gamme Tudor

En parallèle, Tudor va faire évoluer sa gamme de Submariner dans une direction résolument tournée vers l’utilisation sous-marine professionnelle avec l’arrivée de nouveaux cadrans « Snowflake » dont l’origine est reliée à un besoin de la Marine Nationale pour la partie esthétique et pour ce qui est de la partie mécanique avec l’utilisation de mouvements automatiques ETA robustes et simples à entretenir par les ateliers horlogers des forces armées.

Il est à noter que tous les modèles Tudors étaient jusqu’en 1990 assemblés par des horlogers Rolex et que tous les modèles étaient vendus avec des bracelets et des boites signés et marqués Rolex.

Tudor Snowflake

En constante recherche de d’innovations Tudor fera évoluer sa Submariner avec l’ajout de toute une série de perfectionnements (des évolutions reprises ensuite par Rolex) comme les verres Saphir, la boucle déployante Fliplock, le crantage des lunettes tournantes directionnelles et toutes le cortège de variations que l’on a pu constater dans l’évolution du design de la marque. Il est à noter également que Tudor décline également la Submariner à une taille plus petite que son modèle standard permettant aux poignets feminins de profiter des joies de l'exploration sous-marine. 


Dans la gamme de ses chronographes, il n’est pas rare de constater que le modèle Rolex Cosmograph Daytona a repris à son compte nombres de détails du modèle Tudor Chronograph Prince comme la lunette tachymétrique bakélite puis son évolution tout acier et ses versions de cadrans spéciaux comme le modèle Tudor « Tiger » (en référence à Tiger Wood) et ses cadrans de couleurs nuancés.

Des évolutions testées sur la gamme Tudor depuis 1969, avec l’édition de multiples variantes très recherchées, qui par leurs différences et rareté constatées font le bonheur du collectionneur puisque plus de vingt références distinctes avec de multiples variations (mais conservant toutes les principales caractéristiques de la Tudor Submariner) seront produites jusqu’en 1999, année qui signe l’arrêt de ce modèle pour Tudor.

 

2015, L’année de l’indépendance.

the breitling movement for Tudor Calibre MT5813

Avec la North-Flag dévoilée au Salon Horloger de Bâle en 2015 Tudor prend un nouveau cap et s’affranchi de l’ombre de sa grande sœur Rolex. A l’image de son nouveau slogan « Born to Dare » qui signifie « Né pour Oser » Tudor va utiliser pour ce nouveau modèle son premier mouvement maison.

 Il va faire aussi évoluer la gamme Pélagos (un modèle qui avait déjà signé le grand retour des cadrans Snowflake) avec une version pour gaucher.

Mais plus marquant et surprenant encore, Tudor poursuit sa transformation avec l’évolution de sa fameuse gamme Héritage Black Bay en créant un tremblement de terre dans le microcosme Horloger :  le mouvement ETA de son chronographe Heritage Black Bay est remplacé par le mouvement MT5813 doté d’embrayage vertical et de roues à colonnes dérivé du mouvement chronographe B01 de Breitling. Un échange industriel de bons procédés qui permettra en échange à la Marque Breitling d’utiliser une base de mouvement Tudor dans ses modèles Superocéan.

...Et à l’image des deux principaux monarques Tudor (Henri VIII d’Angleterre et la Reine Elisabeth Première) qui orchestrèrent la mutation d’un royaume de second plan en un puissant État de la Renaissance, Les montres Tudor sortent de l’ombre Rolex pour conquérir de nouveaux rivages et atteindre leur Eldorado...matérialisant aujourd'hui la fameuse "alternative osée" voulue par Hans Wilsdorf à sa création...

Chronographe Tudor 70330B inspiré du modèle vintage des Seventies

Chronographe Tudor 70330B inspiré du modèle vintage des Seventies

Chronographe Heritage "Montecarlo" Circa 2018