Article

hamilton watches USA.... je suis américain et je suis né en pennsylvanie...

... en 1944, j'étais une montre de l'infanterie...

montres-hamilton-histoire-mostra-mag-military-watches-blog-mostra-store-aix-vintage-watches

C’est en mille huit-cent quatre-vingt-douze dans la ville de Lancaster en Pennsylvanie que Abram Bitner va créer Hamilton Watches avec l’acquisition de la manufacture de montres de poche Lancaster watches company en 1891. Pour comprendre la fulgurante expansion de l’entreprise, il faut la replacer dans le contexte économique des états unis de cette période :  Une époque d’expansion qui fait suite à une grande dépression économique qui voit l’industrie supplanter l’agriculture et qui donne un élan fédérateur à des compagnies ferroviaires indépendantes. Le fret Ferroviaire et le transport de marchandises seront le support d’une impulsion qui va réveiller le géant industriel endormi et va placer les états unis au rang de la première puissance industrielle mondiale dès les années 1900.

Pour ce qui est du nom de l’entreprise, Abram Bitner va dans un premier temps la dénommer Columbian, mais dû au dépôt anticipé de cette marque par Waterbury Watch Company, Abram Bitner va choisir le patronyme hamilton, d’après James Hamilton, le nom du créateur du comté de Lancaster et à la fois le propriétaire initial de l’usine Lancaster Watches Company.  Les premières productions de la manufacture hamilton vont être relativement classique. Il s’agit d’une production de montre de poche s’appuyant sur deux calibres à petite secondes en seize et dix-huit millimètres dix-sept rubis entièrement réalisées dans l’usine.

histoire-montres-hamilton-de-poche-ferroviaire-mostra-store-aix-anciennes-vintage-militaires-aix-en-provence

Rapidement ces montres sont présentées comme les plus fiables et plus précises des montres de l’univers des chemins de fer. A cette époque du début du vingtième siècle, le rail reste toujours le moyen de transport le plus moderne et l’importance des bienfaits économiques qu’il procure, l’entoure encore d’une aura et d’un prestige qui fait rêver les populations.

Hamilton restera longtemps associé à ce moyen de transport et l’excellence de ses productions de montres bracelet le maintiendra, malgré la grande crise de 1929 au sommet des ventes du continent nord-américain. C’est avec l’expérience acquise lors de la première guerre mondiale que la manufacture va commencer à se spécialiser sur le créneau de la grande production industrielle horlogère…. Le Taylorisme et ses méthodes ne sont pas en reste et la manufacture va perfectionner ses méthodes et maintenir, voire augmenter la qualité de ses productions alors que des milliers de montres sont dorénavant produites mensuellement dans l’usine.

hamilton-watches-montres-vintage-poche-rail-road-histoire-manufacture-marque-mostra-store-blog-aix

L’armée va bien entendu demander à Hamilton de lui produire de nombreuses montres ainsi que l’aviation dédiée aux services postaux, mais c’est dans les années quarante que la manufacture va démultiplier ses efforts pour initier par de nouveaux modèles l’armement qui servira bientôt sur de nombreux fronts.

hamilton-histoire-marque-horlogerie-military-pocket-poches-montres-mostra-store-mag-blog-aix-en-provence


En 1940, hamilton équipe déjà l’infanterie américaine avec le modèle 987a, une montre règlementaire à petite seconde qui sera utilisée tout au long de la guerre, mais aussi sa marine, avec longines, walltham et benrus (qui sont plus spécialisés dans les montres d’aviation), ces quatre marques se partagent le marché militaire des forces armées américaines. Hamilton gardera la part du lion, les troupes d’infanterie, de marine et de support étant bien plus nombreuses que les escadres aériennes et aéronavales.

Dans les débuts de la seconde guerre mondiale, avant que les États-Unis ne soient entrainés dans la bataille c’est par le biais d’associations caritatives (war-relief funds), que l’Amérique aide ses futurs alliés :  de nombreuses montres accompagneront les volontaires qui seront envoyées en Angleterre pour contrer l’Allemagne ou en Chine pour s’opposer à la menace japonaise. En 1941, un fond est créé pour venir en aide à l’URSS qui est attaquée par les troupes de l’Axe : Le roshen war relief fund. Avec avions, chars, médicaments et matériels, un premier lot de montres hamilton (le modèle militaire 987a) est envoyé à Staline qui demande des efforts désespérés à sa population. La grande guerre patriotique réclame de grands sacrifices et à cette occasion ces montres seront décernées aux premiers héros de l’union soviétique au même titre que la médaille qui récompense ces actes d’héroïsme, une tradition qui va se perpétuer et s’amplifier plus tard sous la houlette du soviet suprême et du NKVD en attribuant une place particulière aux montres militaires et de distinction dans la société soviétique.

hamilton-pilot-military-watches-diver-montres-mostra-store-militaires-aix-mostra-mag-histoire-guerre-ww-2

Durant la seconde guerre mondiale Hamilton fabriquera entre 1942 et 1945 plus de cent dix mille montres règlementaires 987a pour l’infanterie (dont certaines débarqueront avec les forces d’Heisenhower en Normandie) Le mode modèle 987s (à cadran noir et seconde centrale type A-11) sera produit à cent soixante-huit mille unités qui se décomposent par branches par les quantités suivantes : 22410 pour la marine, 15888 pour le corps des Marines (infanterie USMC et support logistique marine et aviation) en 1943 c’est l’évolution du 987a, le modèle 987s qui sera produit à l’attention de la Marine (12000 exemplaires) et 3000 exemplaires pour l’usmc. Au total plus de cent-soixante-huit mille cinq cents montres seront fabriquées sans compter les 4000 montres destinées aux différents war relief funds.

montre-militaire-anglaise-hamilton-british-military-watches-mostra-store-blog-mostra-mag-histoire-de-marques


Au sortir de la guerre, Hamilton est une entreprise florissante, mais elle devra à présent se diversifier. Bien entendu, le début de la guerre froide va contribuer à une demande continue du secteur militaire (l’Angleterre et de nombreux pays alliés resteront attachés à cette marque) Mais dans le contexte des années cinquante, la gamme est rafraichie et prends des allures plus civiles. Avec le modèle ventura, en 1957, hamilton va marquer un tournant qui marquera longtemps le monde de l’horlogerie : Cette montre si caractéristique en forme de bouclier au design futuriste fait sensation et devient la coqueluche des toutes les stars et personnages en vue… mais pour le monde de l’horlogerie c’est surtout la première montre alimentée par une pile électrique qui retiendra l’attention. Au poignet d’Elvis Presley dans le film « Sous le Ciel Bleu d’Hawaï » elle entrera dans la légende. D’autres productions cinématographiques exposeront la marque aux regards conquis du public : Stanley Kubrick avec 2001 une odyssée de l’espace bénéficiera de modèles sur mesures devenus mythiques pour son blockbuster spatial en 1968.

montre-vintage-hamilton-electric-ventura-vintage-elvis-mib-occasion-mostra-store-blog-aix-histoire

En 1969, Hamilton avec sa collaboration à la conception et la réalisation du chronographe calibre 11 hamilton produira avec ce mouvement le modèle chrono-matic count-down, pour en 1970 fournir à l’équipe du feuilleton galactica la première montre dont aucune partie n’est en mouvement (le modèle pulsar une montre à affichage digital led rouge (dont le prix de vente de 2100 USD est supérieur à une voiture de l’époque) mais la crise horlogère ne permet pas à l’entreprise, malgré ses nombreux marchés militaires (montres de pilotes de l’us navy et montres w-10 britanniques) de continuer à gérer seul sont expension. En mai 1974 au sortir de la crise horlogère, l’entreprise sera cédée à SSIH (le futur swatch group)

montres-hamilton-aviation-voltige-air-race-cannes-world-championship-2018-mostra-store-vintage-hamilton-watches-aix-provence-boutique-shop


Dans sa nouvelle destinée suisse, hamilton restera une marque très médiatique, la firme produira des modèles emblématiques pour de grandes productions des années 90 comme L’arme fatale, men in black, independance day ou die hard. En 2003, le siège de l’entreprise sera transféré à Bienne, en Suisse, le label « swiss made » sera désormais apposé sur toutes les productions de la marque…. Dès 2005, hamilton renoue avec le monde de l’aviation et va s’associer aux figures de la voltige aérienne du milieu de la décénie avec un partenariat avec le Red Bull air race et la swiss aerobatic association.

La marque va poursuivre une évolution qui dans le domaine technique lui permettra en 2011 de mettre au point ses propres mouvements automatiques, va s’en suivre une évolution qui va lui permettre en 2018 de célébrer son centenaire dans le domaine du chronométrage aérien en continuant à investir dans cet univers suite à la place laissée par breitling depuis la disparition d’Ernest Schneider...

Un pari gagnant qui lui ouvrira peut être les portes du ciel... après avoir conquis tant de choses...

 

hamilton military  987a circa 1941

hamilton military 987a circa 1941

la montre du roshen war relief fund usa envoyée à l'union soviétique

hamilton w-113 us navy aeronavale

hamilton w-113 us navy aeronavale

une montre règlementaire de 1984