Article

Vostok: Le sputnik horloger qui venait du froid... une montre russe pour matérialiser la gloire de l'union sovietique

avec une komandirskie

montres russes sovietiques usine vostok propagande

Vostok, la marque méconnue par la plupart des occidentaux fabrique depuis 1942 des montres mécaniques et automatiques dans la plus grande tradition de l’industrie horlogère jurassienne. C’est aussi, fait remarquable, une des rares manufactures dans le monde à produire ses propres mouvements sans acheter un seul de ses composants à l’extérieur.

Retour sur les évènements qui ont conduit Staline et le Politburo à demander pendant la grande guerre patriotique l’aide des alliés pour concevoir et réaliser la construction de l’usine de montres Vostok. Une usine stratégique qui allait constituer un des plus grands vecteurs de propagande de l’URSS au sein du futur pacte de Varsovie de l’après guerre.

Héros de l’Union Soviétique. Cette décoration célèbre qui est décernée pour fait remarquable d’héroïsme est la plus haute distinction et le degré suprême honorifique de l’Union Soviétique. Douze mille femmes et hommes reçurent la médaille de l’étoile d’or pendant la seconde guerre mondiale et pour leur contribution à la victoire. Les plus célèbres sont le pilote de chasse Alexandre Pokrychkine, Marina Raskova ou Ekaterina Zelenko une célèbre femme pilote de SU-2 du 135 Eme régiment de bombardiers célèbre pour être encore à ce jour la seule femme à avoir réalisé une victoire aérienne par abordage volontaire.
Une médaille qui aujourd’hui en Russie a gardé son aspect et appelée médaille du Héros de la fédération de Russie.  

kommandirskie kgb submarine gagarine watch montre russe sovietique


En 1941, Les forces de l’axe enfoncent les lignes de défense soviétiques dans des assauts féroces et soudains. L’opération Barbarossa et ses Blitzkrieg entrainent de gigantesques destructions et ravagent le front de l’Est. Les pertes sont estimées à plus de trente millions de personnes. L’Union Soviétique est au bord du précipice et seul un sursaut massif dans lequel l’ensemble de la population serait engagée peut équilibrer la tendance. Une des dernières options disponibles dans cette terrible confrontation où toutes les ressources matérielles du pays sont engagées est la propagande.  Une arme qui nécessite un vecteur et un symbole: Le symbole c’est  la médaille du héros : matérialisée par l’étoile rouge qui rappelle la distinction suprême et qui sera frappée sur le cadran des montres Vostok, la nouvelle arme de propagande du NKVD, le Commissariat du peuple aux affaires intérieures.

vostok montres russes sovietiques propagande


Les premières montres Vostok seront très convoitées par les apparatchiks et seront par la suite un symbole concret et palpable de l’engagement de la population dans la victoire contre l’ennemi de la Rodina. Porter une Vostok peut être à la fois le signe de la participation à un projet important pour la Nation mais aussi comme un signe de ralliement et de soutien à la grande cause patriotique. Il suffit de regarder le cadran pour en déterminer l’appartenance : Rapidement Vostok va réaliser des montres avec des cadrans personnalisés selon les évènements ou unités militaires et scientifiques. Une des premières variantes sera le modèle à la gloire des ingénieurs concepteurs de barrages, qui aura un barrage frappé sur le coté gauche du cadran. Après 1950 Le ministère de la Défense en commandera de très grandes quantités pour les diffuser auprès des personnels militaires (Les Montres Poljot, équivalent technique de dotation militaire étant trop onéreuses à produire en grande série). En 1965, au coeur de la guerre froide Vostok va créer le modèle Komandirskie (Commandant) ce modèle sera vendu exclusivement aux personnels militaires ou scientifiques de haut rang ou éventuellement distribués à des dignitaires étrangers lors de leur visite ou stage en URSS. C’est pour cette raison que de nombreux cadrans arborent différentes mentions ou logos de forces armées ou gouvernementales.

Inconnues en occident ou rarissimes avant la Perestroïka, de nombreuses montres ont étés vendues a des collectionneurs depuis la chute du rideau de fer et leur prix très accessible en a favorisé la diffusion dans les années 90. Thématique de collection économiquement avantageux en comparaison à d’autres, ces montres sont toutefois toujours en production restreinte dans la Russie d’aujourd’hui et signe des temps, leur prix sur le marché de l’occasion a plus que quintuplé depuis ces trois dernières années. L’occasion de pouvoir en obtenir facilement tend à se terminer… avis aux amateurs et collectionneurs avisés.

Komandirskie Soviet Space Agency Circa 1986

Komandirskie Soviet Space Agency Circa 1986

Une montre distribuée aux personnels et visiteurs du centre spatial de Baikonour

Komandirskie montre soviétique vintage KGB de 1980

Komandirskie montre soviétique vintage KGB de 1980

La montre du Major Amassova dans "l'espion qui m'aimait"  le film de James Bond ?